EU STREET VIOLENCE à la 31e conférence des ministres de la Justice du Conseil de l’Europe, à Vienne

 

“Les réponses de la Justice à la violence urbaine” : tel était le thème de la 31e conférence des ministres de la Justice du Conseil de l’Europe, qui a eu lieu les 19 et 21 septembre 2012 à Vienne, en Autriche. Suite aux émeutes qui ont eu lieu ces dernières années dans diverses villes européennes telles que Londres, Madrid, Athènes, Paris, Copenhague et Moscou, les 47 ministres et représentants des ministres européens ont débattu de la contribution que la Justic epeut apporter pour prévenir la violence urbaine. Dans la mesure où les jeunes sont au centre de ce phénomène complexe et où les technologies de l’information ont rendu ce type de violence plus difficile à prévoir que dans le passé, la conférence a mis l’accent sur deux thèmes : “Les mineurs, en tant qu’auteurs et victimes” et “Les groupes organisés et leurs nouveaux moyens de communiquer”.

Le Forum européen était invité à contribuer aux débats sur les groupes organisés et les technologies de l’information, ainsi qu’à présenter le projet EU Reco Street Violence qu’il pilote. L’Efus a souligné certains problèmes nouveaux liés à l’utilisation des technologies de l’information, mais a aussi rappelé que celles-ci ne changent pas fondamentalement la donne, comme le montrent les phénomènes des gangs de jeunes et les émeutes ou rassemblements spontanés. Il convient bien sûr de prendre en compte ces technologies comme un nouveau type de menace et un nouvel outil mais fondamentalement, le problème de la violence urbaine demande une approche holistique, pluridisciplinaire et fondée sur les connaissances. De plus, une telle approche doit être ancrée au niveau local et s’appuyer sur la participation citoyenne.

Les ministres européens sont convenus que la violence urbaine demande une réponse rapide du système judiciaire, mais aussi que celui-ci ne peut pas résoudre seul les causes fondamentales de cette violence. Il faut aussi, ont-ils souligné, mettre en place des mesures préventives pour donner des perspectives aux jeunes. Dans leur résolution finale, les ministres ont rappelé combien il est important de “développer une justice adaptée aux enfants” et les mesures de justice réparatrice.

Pour plus d’information sur la conférence et pour télécharger le texte intégral de la résolution, voir le site web de la conférence.